.

.

La diaspora libanaise : histoire

Publié dans Les libanais.

La formation d'une diaspora (al-intishar) remonte à l'accroissement démographique de la fin du XIXième et du début du XXième siècle. L'émigration s'est surtout dirigée vers le Brésil ou les descendants des migrants d'alors représentent 10 millions de personnes. La deuxième vague d'émigration date des années 1960 et se poursuit jusqu'à la fin des années 1980.

Aujourd'hui, on trouve aussi des communautés libanaises en Australie, en Europe, dans le monde arabe, en Afrique de l'Ouest, aux Etats-Unis, au Mexique, en Argentine ou en Colombie.

Une fois sur place, les libanais s'intègrent, en général, facilement et prennent souvent des responsabilités que ce soit dans le monde politique (Elie Abourd, ou encore Abdala Bucaram et Alberto Dahik respectivement, ancien président et ancien vice président de l'Equateur, Ali Haïdar...) dans le monde de l'entreprise (Carlos Slim, Carlos Ghosn, Nicolas Hayek, Joe Jamail, Iskanda Safa...), dans les arts (Paul Anka, Guy Béart, Francis Lalanne, Louis Chedid, Franck Zappa, Mika, Shakira, Salma Hayek, …) ou encore dans les lettres (Amin Maalouf).

Les chiffres clés de la diaspora libanaise

  • 13 millions de personnes de culture libanaise à l'étranger.
  • 6 millions d'habitants sur place.
  • 1 millions de nationaux libanais à l'étranger

Liban

Hassan Hachem